Archives mensuelles : juin 2015

Silverton, were the West got Wild !

2887m petit camp de forêt de Kendal. On arrive, on trouve une belle place au bord de la rivière. Top. Le soir trois énormes camping-cars arrivent (Winnie semble tout petit) et s’installent autour de nous. La lumière du jour n’entre même plus tant ils sont collés 😤
On range et on se casse dans un coin plus moche du camp, mais au moins on est tranquilles !! Le lendemain, on prend un grand espace qui s’est libéré et on fait attention de bloquer l’accès pour pouvoir profiter, au calme, des geais bleus, ground squirrels et autres chipmunks qui se gavent de graines.


On sort les vélos pour aller voir les autres camps sur la piste. Chouette balade, mais à cette altitude c’est pas facile de pédaler en montée.😓

2967m camp de prairie sur la route des mines d’or et d’argent. Même à cette altitude il fait chaud. C’est un coin pour les 4×4 et autres quads. Pas grand chose à faire pour nous, pauvres marcheurs…

Nous visitons Silverton, petite ville à la frontière du Far West, qui a refusé de mourir. Un vrai décor de film. C’est là que le Marshal Ogsbury fut tué par un gang de desperados venu de Durango, en 1881. Un des gars a été attrapé puis lynché au coin de rue suivant… Ça rigolait pas !!! Aujourd’hui c’est un haut lieu touristique rempli de jeeps et autres engins tout terrain.

Million dollars highway

Considérée comme l’une des (voire LA) plus belles routes d’Amérique !
Elle va de Durango à Silverton.

On vous la fait découvrir étape par étape.

Lower Hermosa. Camp de forêt. 2300m d’altitude (on a le souffle court).

La route et le fameux vieux train qui va de Durango à Silverton.

Little Lake Molas. Camp de forêt prairie à 3300 m d’altitude (on a le souffle très court !).Superbe avec son petit lac, ses prairies fleuries et la neige environnante !

De Page à Bluff

On passe un peu de temps à Page histoire de régler notre arrivée en France. Du coup, deux bonnes nuits bien chaudes sur le parking du Walmart.
Petit tour à horseshoe Bend histoire de se donner le vertige…


On passe vers Monument Valley et Mexican Hat

Et on s’arrête deux nuits au State Park de Sand Island à Bluff. On connaît et on adore la fraicheur de la San Juan River. Le coyote vu il y a 3 ans traine toujours sur la rive opposée, ou alors c’est son fils…

Lake Powell

On aime bien notre rocher solitaire, même si à cette saison c’est bourré de monde.c’est tout de même un bel endroit pour faire griller le poisson.

En partant, winnie et Alain, toujours prêts à rendre service : il a fallu remorquer tout cet attirail qui était bloqué devant nous (on n’a pas pu faire la photo de winnie tractant cet ensemble : un vrai train de marchandise!). Trop facile avec notre V10 !!!image

Zion

Après une nuit caniculaire et orageuse au casino Casablanca de Mesquite, nous reprenons la route.image

Comme nous passons près du parc national de Zion, nous décidons de tenter notre chance. La dernière fois les campings et parkings étaient pleins.
C’est dimanche, mais on essaie… Queue à l’entrée, campings FULL, on trouve une place de parking et on prend la navette histoire de jeter un oeil au parc. Du coup comme on ne pourra pas passer la nuit, on n’a plus beaucoup de temps, donc on se limite à la balade du jardin suspendu et au début du Narrows, le bout du canyon. Ça donne un aperçu.

On reprend la route et on se lance dans 5 miles de piste pour pouvoir faire, demain, une belle rando. Au bout de 4,9 miles, la piste n’est plus praticable : rivière de boue !!! C’est parti pour un 1/2 tour dans un mouchoir de poche…

On finit par se trouver un autre BLM tranquille !

Lake Mead

La vallée du feu étant vraiment trop brûlante, nous décidons d’aller explorer les rives du Lake Mead, dans le parc voisin.

Le niveau d’eau est très bas… Le réservoir alimente largement, et sans compter semble-t-il, les villes qui ont poussé dans le désert.

On commence par s’installer en hauteur. On fait griller notre poisson mexicain. Mais la chaleur est intenable. On passe Winnie en mode 4×4 et on rejoint les voitures tout-terrain sur la rive !!!

Une chaise à l’ombre, un bouquin, de l’eau, une baignade toutes les heures dans l’eau limoneuse du Colorado, et on attend la nuit😎. En plus des bains, on se fait des bains de boue, la berge étant complètement argileuse. Pour se mettre à l’eau, on peut sauter, mais pour remonter, c’est argile obligatoire… Pratique !!


Petite spécificité locale : plein de mini araignées sauteuses qui n’arrêtent pas nous arriver dessus…image

Comme le ciel se remplit de nuages et d’éclairs, on remonte passer une nuit torride sur le plateau, histoire de ne pas se trouver embourbés dans la glaise si jamais il se met à pleuvoir.


Note du matin : il n’a pas plu…

Valley of Fire

Après notre nuit réparatrice au Bally’s, nous avons encore déambulé toute la journée sur le Strip. Aujourd’hui la température est encore plus chaude, le vent est tombé. Impossible de dormir dans Winnie, qui est pourtant sur un bon parking, derrière la grande roue.

Nous partons donc, en fin de journée, pour le State Park de Valley of the Fire. On arrive à la nuit, on prend l’avant dernière place du camping. Il ne fait pas vraiment moins chaud, mais au moins on peut dormir toutes fenêtres ouvertes et être sur le pieds de guerre pour les randos dès 6h du matin…
Et heureusement parce que la température monte très vite. On se fait deux balades, mais on laisse tomber les autres et on se contente de la Scenic Road avec la clim à fond 😜.
Super joli parc que nous vous laissons découvrir en images !