Archives du mot-clé bivouac

Bivouac de rêve

Il est temps de tester un coin que nous ne connaissons pas encore : Punta Chivano. On sait, par d’autres voyageurs, qu’il y a moyen d’y camper. C’est rassurant, parce qu’il faut se faire 10km de piste, alors autant que ce ne soit pas pour faire 1/2 tour au bout…
On se lance donc sur une piste pas trop mauvaise. Mais comme il a plu les jours précédents, ça devient vite gadouilleux et on a quelques passages de lits de rivières assez rock and roll. Mais Winnie nous montre ses talents de 4×4. Il passe partout, sans frémir. Bon, à l’arrivée, il n’est plus très beau à voir, mais ça lui donne un style baroudeur…

image

Au bout de la piste, de très belles villas américaines installées au bord de l’eau. Plutôt sympa.

image

On commence une nouvelle piste sableuse en direction de l’hôtel-camping, mais on s’aperçoit qu’il y a régulièrement des terrains vagues au bord de l’eau qui nous conviendraient bien… On s’installe donc sur un plateau, en attendant de voir si on va nous virer…

Non seulement on ne nous vire pas, mais tout le monde nous fait de grands coucous. On discute avec une dame qui vit 6 mois ici et 6 mois en Alaska (le rêve !) et qui nous dit que nous sommes very welcome ! 🌵🌴🐚☀️

Nous sommes donc installés dans ce petit paradis : immense plage de coquillages énormes et variés, cactus, palmiers, oiseaux, dauphins, baleines au loin, lièvres, cris d’otarie, passage furtif de chacal, pêcheurs… 🐳

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pour couronner le tout, on a droit, chaque jour, à un marchand à domicile : burritos, jus d’orange frais, pizzas, tortillas, tamalès, fruits, légumes…

image

Cerise sur le gâteau, les gens des villas nous adoptent presque (comme tout le monde se connaît, ils savent tous qui on est !). Un matin un gars en quad est venu nous prévenir que la marchande de légumes allait arriver. On se serait cru au marcher. Tout le quartier était là. On a discuté, parlé poisson et pêche… Et 3 heures après le gars au quad nous offrait de beaux filets de poisson. C’est pas cool la vie ???

image

Ce qui est moins cool, c’est que la mer est pleine de petites raies (sûrement des torpilles). Comme les petites coquines sont invisibles, Alain a marché dessus… Réponse immédiate : une bonne piqure bien douloureuse dans le pied. Pas d’internet, donc impossible de vérifier quoi faire contre la douleur… Heureusement, un SMS à notre moniteur de plongée préféré et hop, qq minutes après Seb nous confirme que le venin est thermolabile. Compresse brulante et hop, c’est fini… Ouf !

Au bout de 2 jours, on teste un deuxième coin, un peu plus isolé (les marchands ne viennent pas jusqu’à nous)

IMG_0724

Les journées s’écoulent paisiblement. On vous fait partager quelques moments forts…
*Grandes balades sur la plage (on n’a pas l’air comme ça, mais depuis notre départ de Dallas on a fait 51 km à pieds. Merci la montre GPS !!!)

*Découverte de l’estuaire, à vélo. Et 10km de plus, jusqu’à l’hôtel, pour Alain qui ne ménage pas ses fesses😄

*Rencontre avec les oiseaux du mini port local

*Réveil très matinal par les chalutiers qui sillonnent la baie

*Pêche qui, faute de poissons mangeables, se transforme en pêche au cormoran… Il a vraiment mordu ce balot 🎣

Ce diaporama nécessite JavaScript.

*Superbe pleine lune

*La belle (?) histoire du coin… Depuis le temps que nous observons le comportement des oiseaux, nous faisons régulièrement de nouvelles découvertes. Ici, c’est une petite mouette grise qui suit un pélican comme son ombre. Elle fait tout comme lui. Mouette amoureuse ? Mouette adoptée, bébé, par un pélican ? Mouette qui croit être un pélican ? Mouette parasite ??? En tout cas le duo est original et le pélican est obligé de garder le bec sous l’eau pour avaler son poisson, de peur de se le faire taper par sa petite compagne…image

Voilà, une semaine est passée. On resterait bien encore un peu mais on manque de gaz, d’eau et d’une bonne douche… Par contre, avec notre nouvelle installation de panneaux solaires 200W + leds, c’est génial : Versailles tous les soirs et aucun problème de batterie !
Bien dommage qu’il n’y ait qu’une toute petite wifi pas accessible du camping-car…image

La Bufadora


On visite cette petite pointe au Sud d’Ensenada. Le lieu est connu pour son geyser marin qui, paraît-il peut atteindre 10m de haut. Aujourd’hui le Pacifique est très calme et on ne voit rien de spécial en dehors d’arnaques à touristes (parking payant, boutiques…). On a assez donné hier, on se casse !
Et on se trouve un super petit coin dans la zone résidentielle américaine, entre l’océan et la lagune. Comme on est hors saison, il n’y a personne et le gardien nous laisse entrer sans problème. On s’installe sur le parking public.
image
Au programme :
Balade sur l’immense plage
Observation des phoques et des oiseaux de la lagune
Observation des ground squirrels qui envahissent le quartier
Et pour finir, coucher de soleil embrasant le ciel !

18h30, le garde vient nous demander de partir. La nuit c’est privé. OK, pas de problème : plan B, un terrain de camping à 70 pesos (4,5€) repéré dans la journée.

Première soirée dans Winnie.

Nous avions oublié qu’il faut un temps infini pour sortir de Dallas – Fort Worth. Du coup, nous ne sommes pas allés aussi loin qu’espéré… Bon, OK, c’est aussi parce que nous sommes partis bien plus tard que prévu. Il fallait régler les derniers problèmes d’assurance avec notre agent qui est en Californie, donc décalé de 2 heures.

Bref, nous avions un plan B ! Et nous y passons donc la nuit. Un joli petit lac, juste pour nous : le Daniel Lake de Breckenridge. On y rencontre notre première colonie de pélicans blancs du voyage.
Beaucoup de vent… Notre première nuit risque d’être frisquette…