Archives du mot-clé camping

Valley of Fire

Après notre nuit réparatrice au Bally’s, nous avons encore déambulé toute la journée sur le Strip. Aujourd’hui la température est encore plus chaude, le vent est tombé. Impossible de dormir dans Winnie, qui est pourtant sur un bon parking, derrière la grande roue.

Nous partons donc, en fin de journée, pour le State Park de Valley of the Fire. On arrive à la nuit, on prend l’avant dernière place du camping. Il ne fait pas vraiment moins chaud, mais au moins on peut dormir toutes fenêtres ouvertes et être sur le pieds de guerre pour les randos dès 6h du matin…
Et heureusement parce que la température monte très vite. On se fait deux balades, mais on laisse tomber les autres et on se contente de la Scenic Road avec la clim à fond 😜.
Super joli parc que nous vous laissons découvrir en images !

Mojave National Preserve

2 jours de désert comme on l’aime : rien que nous, des lapins, des lièvres et quelques vaches ! De quoi se remettre de la déception de notre Joshua Tree NP rempli de monde.

On fait une belle grande rando, le barber loop, avec falaises d’opaline, basalte, cactus barils…

Puis le Banshee canyon avec ses prises accrobatiques.

On passe de bons moments sur le camp.

On continue par un peu de piste.

Et on termine par la balade de Teutonia Peak dans ‘la plus grande forêt de Joshua trees du monde’ !

Joshua Tree, jour 1

Au matin Winnie nous fait une petite crise de non démarrage… Surement un problème d’essence de mauvaise qualité achetée à la frontière mexicaine. En refaisant le plein le problème semble avoir disparu.
On prend la box canyon road, une petite route de désert et montagne pour rejoindre notre parc chouchou de Joshua Tree. En route, Alain sauve la mise à deux zozos qui se sont profondément ensablés . Winnie les tire de là en deux deux !!


Comme des gros bêtas que nous sommes, nous arrivons à Joshua Tree un samedi. Campings bourrés ! Coup de bol, on se trouve un emplacement. Bon d’accord, c’est au bord de la route, près des toilettes sèches, dans le sens du vent… Mais bon, c’est un emplacement… À 15 $…😖
On essaie de se trouver des randos pas encore faites les années précédentes.
On commence par le jardin des cholas, parce que c’est incontournable.

Puis on innove avec un joli petit circuit jusqu’à feu une retenue d’eau.

On découvre un reste de ranch, et une zone avec des voies d’escalade.

Et on termine par le chemin de la tête de mort, autour du camping.

Au total, une dizaine de kilomètres, et un coyote.

San Lucas, paradis pour oiseaux.

Aujourd’hui, étape courte. Après avoir traversé la très vilaine ville de Santa Rosalia avec ses exploitations d’on ne sait quel minerai (boleos, je crois, en espagnol), nous retournons au petit camping de San Lucas, que nous avions bien aimé lors du dernier voyage. C’est un petit peu cher pour le peu (pas) de services à disposition, mais l’emplacement est charmant.
Le temps est à la pluie, mais on peut tout de même se balader sur la petite plage, au milieu des oiseaux. Les pélicans, toujours affamés, attendent impatiemment les pêcheurs…
On ne reste qu’une nuit. Le soleil semble être de retour, on va pouvoir tester un nouveau coin.