Archives du mot-clé Pêche

Bahia de los sueños

La baie des rêves… Un bivouac très agréable malgré le vent brulant du désert et le va-et-vient incessant des voitures tirant des bateaux de pêche (surtout la nuit !) pour les mettre à l’eau dans la baie.

On connaissait le resto, mais cette fois on s’y régale plus que la dernière fois, en optant pour les arrancheras avec leurs délicieuses sauces. On est en manque de viande avec notre régime « poissons »…

On connaissait la belle baie au sable blanc et eau turquoise, mais cette année l’eau est assez chaude pour se baigner et on se fait un superbe snorkelling !

On connaissait le retour des bateaux de pêche déclenchant la frénésie des goélands, pélicans et frégates, mais cette fois c’est notre propre pêche qui les attire…

Nous rencontrons le pélican qui a plus grands yeux que grand bec:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis Alain donne une leçon sur l’anatomie du poisson flûte, qui soulève l’enthousiasme croissant chez ses élèves :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore un bon moment !

Los Frailes

Du 18 au 25 avril. Un super bivouac, qui se mérite, puisqu’il faut quand même une bonne heure 3/4 pour y arriver. Piste en tôle ondulée qui monte, descend et tourne… Rien d’insurmontable, mais il faut prendre son temps. Le cadre : une anse protégée par les falaises de granite en boules gris clair, un petit site de pêcheurs, quelques villas américaines… Une paix royale ! Tout ce qu’on aime !

Petit plus du lieu : le puit. De l’eau pour se rincer, faire la lessive… ça semble bête, mais pour nous c’est un certain luxe 😉 Winnie risquant de s’ensabler si on avance trop vers la plage, on s’installe à proximité du fameux puit. Accès direct, pas de manoeuvre, presque plat… Notre petite vie s’organise donc ici, avec finalement une connexion internet sur la plage !

Nous vous laissons découvrir nos petits compagnons à plumes, poils, écailles de cette semaine. Vous noterez que le ventre du cheapmuck à triplé de volume… Quant à la tortue, elle a perdu la tête dans des circonstances inconnues, mais que vous pourrez deviner quand nous publirons la prochaine galerie de photos (suspens !!!)

Les raies sont toujours là pour animer nos soirées avec leurs pirouettes. C’est un vrai festival ! On voit aussi une baleine et son petit qui passent très vite au loin (il est temps de remonter vers le nord !) Et peut-être même un petit orque, mais on n’a pas de photo pour confirmer 😦

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux événements sympas viennent casser notre routine : *Mon anniversaire fêté avec un cocktail rose :

*La rencontre de deux couples de voyageurs Français qui font le voyage depuis l’Argentine.

On se fait une petite soirée bien agréable chez Danièle et Louis http://www.autempspournous.com/, en compagnie des Trotteurs, Anne-Marie et Gabriel http://lestrotteurs.eklablog.com/recent

Le reste du temps, on continue à pêcher. Gabriel, tu es parti trop tôt ; le jour de votre départ, c’était la pêche miraculeuse !!!! Alain a sorti les balistes les uns derrière les autres !! Mes trois petits poissons de la veille (un record perso…) sont devenus ridicules 😉

Pour ajouter à cette débauche de poissons, les pêcheurs nous ont offert une bonite. Mais la veille bestiole s’est avérée juste bonne à faire des appâts… Nous nous pâmons toujours devant les splendides couchers de soleil qui teintent la mer de diverses couleurs.

Particularité du coin, nous sommes dans la réserve de Cabo Pulmo et nous en profitons donc pour ajouter le snorkelling à nos activités. Certes, nous ne voyons pas les paysages de coraux auxquels nous sommes habitués en Martinique, mais une quantité impressionnante de beaux et gros poissons : énormes perroquets, superbes papillons, chirurgiens, balistes, banc de raies mobulas, immense banc de poissons à têtes jaunes, perroquet à bosse… Un régal.

Voici un aperçu des différentes espèces rencontrées (pour une fois les photos ne sont pas de nous) 😉

Los Barriles, comme à la maison…

On adore ce coin. Il y a 3 ans, on avait déjà envie d’y acheter une maison😉. On essaie de vous montrer pourquoi, en images…

La mer est remplie de dauphins, raies mobula qui sautent (très difficile à photographier…), énormes baleines (bleues ?), cachalots, lions de mer… Chaque jour une surprise !!

Le cadre est très joli, avec quelques montagnes, un gros sable blanc, une immense baie bordée de belles maisons. Bref, de quoi faire des balades sympas :

Il y a plein d’activités possibles : quad, kyte, paddle, bateau, petit avion…

On a une petite faune variée :

On peut faire des feux et boire l’apéro devant les vagues :

On a une connexion quelques heures par jours. Grâce à elle, et surtout au talent de Bed qui a géré ça de main de maître, nous avons pu valider les voeux de mutation !

On peut pêcher, vous le savez déjà. À l’instant où j’écris Alain vient de battre mon record de la plus longue flûte :

Et qui dit pêche, dit gueuleton de poisson. On a vu que les flûtes envahissent la Méditerranée mais ne sont pas commercialisées car peu goûteuses. Et ben nous on vous le conseille ce poisson : de beaux filets sans arrêtes, une chaire à la fois ferme et fondante, un délice avec un beurre aux câpres !

On est assez loin du centre ville pour être discrets, mais assez prêt pour y aller à vélo. On peut donc aller au resto. Bon, on a perdu les photos. Il va donc falloir y retourner… Surtout que ce resto Piscis nous avait servi un excellent steak tampiqueña avec des piments à la crême, du riz, de la purée de haricots rouge, une quesadilla au fromage, une pâte de maïs au poulet… Bref un bon petit régal !!!
image

Alors ? C’est pas le bonheur ???