Archives du mot-clé restaurant

Molino viejo, le retour

Dernière soirée mexicaine. Sniff !
Nous la passons dans notre resto chouchou de Molino Viejo à San Quintin.
Nous tombons sur l’happy hour : on commande une margarita chacun et on nous en apporte 2 chacun. Hips !!

Le soir, c’est plus classieux que le midi. On a même droit au gars qui vient nous jouer la sérénade… On ne sait pas comment s’en décoller…

Ce soir, on se gèle. Il y a deux nuits on crevait littéralement de chaud… Ça sent la remontée vers le nord…

El Sargento – La Ventana

Erreur de débutant : changer de bivouac un samedi alors que l’on vient de passer une nuit du vendredi relativement calme…
Nous, on quitte notre coin de pêcheurs pour se coller dans un b….l monstre. LE lieu où tu dois être entre 18h et 4 h du mat’ !!! Eh ben tout le secteur a défilé, on peut vous l’assurer. Musiques, cris, rires, ronflements de moteurs… Que du bonheur. Et à l’heure où j’écris, c’est reparti pour un tour. Mais normalement, le dimanche soir, ça se calme avec le coucher du soleil… On croise les doigts !

Et pourtant, quand nous sommes arrivés, il n’y avait que les vaches et les pélicans.


On est allés manger au resto du coin histoire de récupérer le code de la Wifi, malins que nous sommes ! Une bonne piña colada pour changer et des plats corrects sans être excellents. Heureusement la vue est très belle.

Dimanche, on passe beaucoup de temps à régler plein de trucs sur Internet vu que c’est notre dernière connexion ‘à domicile’ avant longtemps. On va commencer à remonter, on connaît donc les sites et on sait que les accès seront rares.

On décide d’aller s’acheter un menudos à emporter chez un marchand de bord de route repéré la veille. Pas de bol, c’est fermé. On atterit donc au boui-boui du coin qui met des plombes à nous servir un burger mexicain très basique accompagné d’une limonade…image
Y’a des coins qui sont moins bien que d’autres… Notre vie ne peut pas être toujours parfaite, vous seriez trop dégoutés 😜

Bahia de los sueños

La baie des rêves… Un bivouac très agréable malgré le vent brulant du désert et le va-et-vient incessant des voitures tirant des bateaux de pêche (surtout la nuit !) pour les mettre à l’eau dans la baie.

On connaissait le resto, mais cette fois on s’y régale plus que la dernière fois, en optant pour les arrancheras avec leurs délicieuses sauces. On est en manque de viande avec notre régime « poissons »…

On connaissait la belle baie au sable blanc et eau turquoise, mais cette année l’eau est assez chaude pour se baigner et on se fait un superbe snorkelling !

On connaissait le retour des bateaux de pêche déclenchant la frénésie des goélands, pélicans et frégates, mais cette fois c’est notre propre pêche qui les attire…

Nous rencontrons le pélican qui a plus grands yeux que grand bec:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis Alain donne une leçon sur l’anatomie du poisson flûte, qui soulève l’enthousiasme croissant chez ses élèves :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore un bon moment !

Dos menudos, por favor !

Aujourd’hui on part à vélo pour faire un tour au village. Objectif : acheter du fil de pêche, des sandales d’eau et manger dans un resto de tacos.
Oui mais voilà, c’est dimanche… Le magasin d’articles de pêche est fermé. On ne trouve pas de sandales dans les petits commerces ouverts, et le resto envisagé est bourré d’Américains.
Pas grave, on en a un autre derrière la tête. La dernière fois que nous étions passés devant, ça sentait très bon… Alors c’est parti pour Green’s Restaurant.
On hésite devant la carte, et la serveuse nous dit qu’aujourd’hui il y a le menudos. En bon Français, pour nous menudos = menu. On demande donc ce qu’il y a dans ce menu du jour… Elle nous montre la table voisine avec une sorte de soupe-potée. On ne voit pas en détails, mais on dit OK pour dos menudos.
On nous apporte des citrons verts, du pain, des oignons et de la coriandre hachés, des piments hachés, de l’origan. Puis deux gros bols fumants avec dedans… des os, des trucs gelatineux et des trucs blanchâtres… Gloups ! KouacKess ??? Nous doutons quelques instants de notre capacité à vider le bol… Mais une fois gouté, c’est délicieux. Un bouillon de tomate-poivron avec des tripes de boeuf, des morceaux de jambe bien gélatineux, un peu de langue, des énormes grains de maïs blanc. On ajoute tous les condiments et franchement on se régale !!!
On sort bien contents d’avoir eu l’occasion de goûter ce plat traditionnel.

Menudos
Menudos

Petite pause au Moulin…

Avant d’entamer la grande traversée du désert, nous avons passé deux jours à buller sur le joli parking du restaurant Molino Viejo.


On connait le lieu, et on était impatients d’y revenir : un beau bord de mer avec de grandes marées, des pélicans, des goélands, des sternes, des canards, et des animaux marins…


En plus, on se régale au restaurant : hier, petite soupe de tomate offerte par la maison, filet de morue aux câpres / crevettes à la relegnos. Aujourd’hui on se fait le repas de fête : margarita, soupe, ENORME plateau de fruits de mer (pinces de crabe au paprika, beignets croustillants de crevettes et poissons, ragoût de poulpe fondant !) Un délice !


Seul point faible de ce paradis, les débuts de nuit : vers 20h, il y a toujours quelques voitures pour venir déverser des flots de musique. Accordéon, trombone, chants, bières… Un petit air d’Emir Kusturica. Ce soir c’est vendredi, ça va être la maxi teuf…